Annonces immobilieres

Bourse ou immobilier : quel est le plus rentable sur 25 ans ?

La société Xerfi a récemment mené une étude sur l’analyse des évolutions des marchés immobiliers et boursiers sur deux périodes distinctes : la première entre 1990 et 2000 et la seconde entre 2000 et 2015. En effet, les évolutions de la pierre et des actions se sont spécifiées : les différents dispositifs de défiscalisation immobilière, comme la défiscalisation cote basque ; ou l’émergence de l’internet de l’autre côté. Lequel des deux placements, immobilier ou Bourse, aura été le plus rentable sur 25 ans ?

Avantage Bourse entre 1990 et 2000

À la fin des années 90, la flambée des cours de la Bourse suite aux évènements de 1987 a été revue par la bulle spéculative des premières start-ups et sociétés liées au développement d’internet. Le 4 septembre 2000, le CAC 40 atteint son apogée, avec 6945 points, soit une hausse de 215 % entre janvier 1990 et septembre 2000. En moyenne, il eut une hausse moyenne de plus de 13 % par an. A contrario pour l’immobilier, c’est la chute brutale en 1991, avec la Guerre du Golfe et les reventes massives des marchands de biens. Entre 1991 et 1997, les prix ont chuté de plus de 33 % à Paris. Cependant, les prix ont vite remonté sur 10 ans, et les prix ont grimpé de 19 %. En moyenne, les prix n’ont augmenté que de 2 % par an durant la même période.

Avantage Immobilier entre 2000 et 2015

De 2000 à 2015, le marché immobilier connait une émergence grâce aux taux d’intérêt en baisse et des durées de prêts plus longues, et une forte demande des ménages. En effet, les prix ont en moyenne augmenté de 104 % en France, et même de 178 % à Paris. Tandis que le marché boursier est de nombreuse fois perturbé, d’abord par l’éclatement de la bulle Internet en 2000, ensuite par la crise des subprimes en 2008-2009 et puis par la crise des dettes souveraines en 2011. La Bourse a chuté de 18 % depuis 2010. Aussi, ceux qui ont choisi d’investir dans la pierre ont bénéficié de 4,9 % par an, par contre, ceux qui ont choisi les actions ont connu un déficit de 1,7 % par an.

Sur 25 ans

Par ailleurs, ceux qui ont investi en Bourse ressortent gagnants : en hausse de 4 % par an en moyenne sur 25 ans. Ce qui devance la pierre de 0,4%. En conclusion, un placement de 100.000 euros dans la pierre en 1990 fait bénéficier à ce jour d’un capital de 243.470 euros, contre 266.633 euros en Bourse…

Les publications similaires de "Actualités"

  1. 30 Juin 2021Quelles conditions pour débloquer votre épargne salariale ?575 aff.
  2. 7 Oct. 2020Les clés de la réussite d’un investissement locatif817 aff.
  3. 24 Sept. 2020Investissement LMNP : Quels sont les avantages à en tirer ?767 aff.
  4. 13 Sept. 2020Pourquoi réaliser une simulation avant un investissement LMNP ?848 aff.
  5. 12 Fév. 2020Louer un bureau à Toulouse1083 aff.